previous arrow
next arrow
Slider

Routes

Randonnée

Itinéraires avec gite d’etape au refuge

  • « Grande Traversée des Alpes » (GTA – site officiel): elle couvre la majeure partie des Alpes occidentales, plus de 1000 km de la vallée d’Antrona (province de Verbano-Cusio-Ossola) à la vallée du Tanaro (province de Coni)
  • « Grande Traversée du Mercantour » (GTM – site officiel), partant de l’haute vallée du Var, elle descend jusqu’à Menton, à coté de la frontière franco-italienne. Le « Questa » fait partie de l’étape 10.
  • « Via Alpina » (site officiel), le réseau de 5 sentiers de randonnée internationaux traversant 8 pays, avec 342 étapes et plus de 5 000 km de randonnées entre 0 et 3 000 m sur tout l’Arc alpin. Le « Questa » fait partie de l’étape 141.

Traversées vers d’autres refuges

  • Au refuge Livio Bianco (1910 m), tel. 0171 97 328, par le Col Est de la Paur (2890 m), dénivellation 700 m, difficulté EE, 6h30 ou bien par le Col de Valmiana (2922 m), dénivellation 800 m, difficulté E, 7h30.
  • Au refuge Malinvern – Città di Ceva (1839 m), tel. +39 0171 19 36 018, par le Colletto di Valscura (2520 m), dénivellation 250 m, difficulté E, 4h00
  • Au gîte de Borèon (1526 m), tel. +33 493 03 27 27, à travers le pas du Prèfouns (2620 m) et le col de Salèses, dènivellation 400 m, difficulté E, 4h30.
  • Au refuge Remondino (2430 m), tel. 0171 97 327, par le Colletto di Valasco (2429 m) et Pian della Casa (1743 m) passant par le refuge Regina Elena (1800 m), tel. 0171 97 559, dénivellation 850 m, difficulté E, 5h30.
  • Au refuge Bozano (2453 m), tel. 0171 97 351, par le Colletto di Valasco (2429 m) et le Gias delle Mosche (1591 m), dènivellation 1000 m, difficulté E, 6h00.

Anneaux dans la journée à partir du refuge

  • L’anneau du lac Nègre et des lacs de Fremamorte est un itineraire spectaculaire par la vallée et le Pas du Prèfouns (2620 m), avec la descente vers le lac Nègre(2354 m), en France, montée au Col de Fremamorte (2615 m) le long des lacs de Fremamorte Français, puis descente vers les lacs italiens de Fremamorte et retour au refuge par le Colletto Valasco (2429 m). Dénivellation 900 m env., difficulté E, 7h30.
  • L’anneau des lacs Tavels et de Valscura monte au Pas de Portette (2557 m) par un couloir d’éboulis et redescend sur le lac des Tavels (2235 m), monte au Col Mercière (2342 m) puis à la Baisse du Druos (2628 m) et descend dans le Vallon di Valscura, longeant les magnifiques lacs jusqu’au au refuge. Dènivellation 600 m circa, difficulté EE, 5h00.

(foto R.Pockaj)

Trekking

Alta Via dei Re

L’Alta Via dei Re (Haute Voie des Rois) L’Alta Via dei Re est un parcours difficile en sept étapes qui vous permet de voir tout le parc des Alpes Maritimes. Les étapes sont souvent sur d’excellents chemins bien balisés, mais on trouve aussi des passages difficiles, comme le Col de Brocan et le passage des Glaciers. Une variante intéressante de l’Alta Via dei Re, qui est plus spectaculaire et permet de rester plus en altitude, prévoit de quitter la route officielle peu de temps après le passage du Col de Valmiana (à mi-parcours de la deuxième étape) et ensuite de la rejoindre au Colletto del Valasco (troisième étape), après avoir sèjourné au Rifuge Questa. La variante suggérée dans cette section suit l’Alta Via Alpi Mare (voir description ci-dessous).


[Description complète de l’Alta Via dei Re (Haute Voie des Rois)]

Alta Via Alpi Mare

L’Alta Via Alpi Mare (Haute Voie Alpes-Mer) est une longue randonnée en 16 étapes qui commence par Sant’Anna di Valdieri et parvient à Menton après avoir traversé les Alpes et quatre parcs naturels. Les trois premières étapes du trekking constituent une trés belle traversée de Sant’Anna de Valdieri à Terme di Valdieri, avec nuits au refuge Livio Bianco et au Refuge Questa. Le retour à Sant’Anna partant de Terme peut se faire par les transports publics ou par le service de transport en commun. Service de navette à la demande.


[Description complète de l’Alta Via Alpi Mare (Haute Voie Alpes-Mer)]

(foto R.Pockaj)

Alpinisme

Principaux sommets atteignables

  • Téte sud de Bresses (2820 m) par le Pas du Prèfouns, 3h00. Jolie randonnée, offre une vue magnifique sur le massif de l’Argentera.
  • Tete de Tablasses (2851 m) par le Pas du Prèfouns, 3h00. Facile avec des éboulis à la fin.
  • Tete Margiola (2831 m) par le pas homonyme, 3h00. Sur éboulis et une facile crete.
  • Tete de Portette (2821 m) par le col de Portette avec possibilité de descente du Passo Margiola, de 2h30 à 3h00, éboulis et crete
  • Tete de Claus (2889 m) par la Baisse de la Lausa, 4h00, une bonne partie sur sentier ensuite sur des éboulis à affronter avec prudence.
  • Cime de Tavels (2804 m) par la Baisse de la Lausa, 3h30, sympathique excursion qui rencontre les traces d’un vieux sentier militaire.
  • Tete Malinvern (2939 m) par la Baisse du Druos, heures 3,30, sommet très panoramique avec vue sur une grosse partie des Alpes et du Dauphiné, on suit pendant environ deux heures trente les beaux sentiers tracés par l’armée pendant la deuxième guerre mondiale avec les casernes et les forts en ruine, ensuite à 2600 m. environ on suit une trace qui porte à un facile canal herbeux, après lequel on se trouve sur la peinte qui méne au sommet.

Escalade sur les voies classiques

Il s’agit d’un des endroits historiques de l’escalade dans les Alpes Maritimes. Quelques parois présentent des temps de d’approche un peu longs, se sont naturellement les zones les plus sauvages et où il est rare de rencontrer d’autres personnes. On parle de toute façon de temps entre la demi heure et deux heures et demie. Les descentes ne présentent généralement pas trop de difficulté.
Nous indiquons offrir seulement une sèrie de propositions en renvoyant à la bibliographie pour une liste plus complète des montées.
Pour gravir ces voies sont nècessaires marteau, clous, nuts et friends, car le clouage est partiel et en tout cas à vérifier.

  • Tete di Tablasses (2855 m), voie Calcagno Gogna, 500 m, TD. Suit la crète NW, à droite du canal qui porte au sommet sud. Très belle, ouverte en 1965, soutenue pour les premières deux tours, plus discontinue dans la partie haute. L’attaque se trouve à la base de l’éperon, environ à 40 minutes de chemin du refuge. La descente s’effectue facilement sur le versant sud sur des éboulis.
  • Aiguilles del Lac Nègre, traversée est ouest, 400 m, D inf. Du pas de Prèfouns au sommet homonyme, se trouve la sèrie des tours et dans la partie finale la crete est du Prèfouns. Elle a été parcourue pour la première fois par Livio Bianco, Campia et Ellena en 1948. En suivant le fil de crete on obtient un parcours spectaculaire et de très intèressant dans un milieu particulièrement suggestif et sauvage. L’attaque se trouve peu loin du pas de Prèfouns, à une heure & vingt du refuge. La descente du sommet s’effectue du versant nord dans le vallon de Margiola, ou directement sur un des éperons qui descendent du sommet. Il peut etre utile un rappel d’une vingtaine de mètres pour descendre du sommet à l’épaule au dessous.
  • Crète Savoia, traversée nord sud, 250 m, AD. Amusante traversée sur rocher granitique, avec la prèsence de roche pas toujours sure, surtout dans les endroits faciles. L’attaque est à environ une demi heure du refuge. On descend facilement à la brèche par des dalles ou bien en s’aidant avec un rappel. Toutes les failles entre les sommets permettent faciles échappatoires en cas de mauvais temps. Parcourue pour la première fois il parait par Frisons et Zapparoli Manzoni en 1924.
  • Crete Savoia, pointe Marie (2790 m), Guderzo Pettenati, 250 m. Très belle voie sur la paroi est qui suit une sèrie de fissures et les dièdres jaunes. Montée en 1954. L’attaque se fait à une heure et demie du refuge. La descente est sur la paroi ouest, par une brèche et sur des dalles faciles.
  • Cayre de Prèfouns (2835 m), voie centrale, 250 m, TD. Ouverte par Cravoisier, Demenge et Dufranc en 1958 sur la paroi sud, est une splendide escalade sur granit, continue dans la partie centrale. On peut éviter la première partie pas trés difficile et attaquer directement de la grande dalle qui sillonne la paroi dans la partie basse. Le dèpart est à 1 h 30 du refuge à travers le Pas Margiola. Une descente se trouve sur le versant nord (rappel de 20 mètres ou descente par rochers assez faciles) en rejoignant le pas Margiola ou bien en suivant directement un éperon qui mene aux éboulis au fond de la vallée.
  • Sommet Giegn (2888 m), grand dièdre, 300 m, D. Sur la paroi ouest, dans un endroit vraiment sauvage et peu fréquenté, il existe une très belle voie pour la qualité du rocher et la continuité, qui en font une des voies à conseiller. Unique dèfaut est l’approche, qui demande deux heures de marche, pour le pas Margiola et ensuite le brèche du Giegn. Par contre cela est par la descente sur une sèrie de dalles situées juste au dessous du sommet qui en peu de temps mène à la brèche. Elle a été ouverte en 1934 par Vernet et Charignon.
  • Tète des Portette (2823 m), traversée nord sud, 220 m, D-. Par la baisse de la Lausa, heures 4,00, pendant une bonne partie sur sentier ensuite sur des éboulis à affronter avec prudence
  • Tète du Claus (2889 m), crete est, 500 m, AD-. Montée de Sabbadini et Stagno en 1925. Elle s’attaque directement derrière le refuge après avoir remonté brièvement la pierrée. Pas très difficile elle est satisfaisante du point de vue panoramique. Quelque passage de niveau 3 dans la partie haute. On descend du sommet en direction nord vers la baisse de la Lausa et ensuite par un sentier.

Escalade moderne

Il n’y a pas encore beaucoup de voies équipées avec spit et chaINes, totalement ou partiellement. Très intèressantes les dalles du Valasco, avec des voies quelquefois longues et de plusieurs difficultés, La tEte de Tablasses, le Giegn avec quelque voie de 6a, de 6b, la paroi ouest du Claus, avec des voies de 300,.400 m et difficulté a partir de 6b, la voie de Paolo Cavallo sur la paroi sud-est du Claus avec difficulté de 5+, 6a.

La falaise du « Questa »

Il s’agit de structures situées dans les proximités du refuge avec des voies entre les trente et les cinquante mètres et équipées avec spit et chaines utilisables pour la montée et la descente, elles comprennent une quinzaine de voies qui sont de niveau à partir de 4 pour la dalle du lac, de 4+ à 6a, b pour les parois au fond du vallon de Margiola, de 6a, 6b pour celles qui regardent vers le vallon de Prèfouns. Vous pouvez trouver des informations détaillées au refuge.

Couloirs de neige

  • Tete de Tablasses (2851 m), couloir nord-ouest, dènivellation 600 m, difficulté F: plutot large et très amusant. Du refuge il se rejoint en une heure environ. A’ affronter de préférence pas trop tard, avec enneigement abondant.
  • Caire de Prèfouns (2840 m), couloir nord-ouest, dènivellation 200 m, difficulté PD: moins intèressant du précédent. Le dèpart est à une heure de marche du refuge.

(foto F.Poggio)

Ski de randonnée

La conformation de la Vallée Gesso, les fortes dènivellations, les difficultés logistiques, jointes à une insuffisante sensibilité dans la gestion de la viabilité rendent la pratique du ski de randonnée praticable seulement à partir du printemps et pendant une pèriode de temps qui varie selon les années.
Pour les itinèraires qui concernent le vallon de Valasco il est presque toujours nècessaire de laisser l’auto à Terme de Valdieri parce que la route est normalement interrompue par des avalanches ou barrée par la municipalité. En hiver la route est fermée à Tetti Gaina, d’où il faut marcher une heure et demi pour rejoindre Terme di Valdieri. Parfois il est préférable d’amener des chaussures légéres et remonter le vallon de Valasco par la route pour ensuite descendre sur le versant opposé avec les skis au pieds lorsque les conditions d’enneigement le permettent. Par contre nous pouvons trouver une sèrie d’itineraires de grande satisfaction dans un milieu vraiment grandiose, voici une liste, avec dèpart à Terme de Valdieri

  • Tete sud de Bresses (2820 m), dènivellation 1642 m, difficulté BS: il peut etre parcouru en montant des lacs de Fremamorta et du col de Bresses et en descendant par le vallon de Tablasses ou de Prefouns.
  • Tete de Tablasses (2851 m), dènivellation 1483 m, difficulté BS: montée par la val Morte et pas de Tablasses ou par le canal nord-ouest qui peut meme etre descendu, avec des pentes de 40 degrés.
  • Tete Margiola (2831 m), dénivellation 1463 m, difficulté BS: on remonte le vallon qui monte du refuge Questa vers le pas de Margiola et on suit la créte.
  • Tète Malinvern (2939 m), dènivellation 1571 m, difficulté BSA: comme le tour prècèdent il peut etre subdivisé en deux jours en dormant au refuge.

Le refuge sert comme point d’appui pour la Traversée des Alpes Maritimes ou pour le Tour de l’Argentera, dont il est possible de parcourir plusieurs itinèraires selon le temps à disposition.

(foto R.Pockaj)

Bibliographie et cartographie

Bibliographie

  • A. Parodi, R. Pockaj, A. Costa, Sentieri e meraviglie delle Alpi Marittime, Parodi Editore, Cogoleto, 2010.
  • AA.VV., La guida del Parco Alpi Marittime, Blu Edizioni, Peveragno 2000.
  • E. Montagna, L. Montaldo, F. Salesi, Alpi Marittime, Volume II, CAI-TCI, Milano 1990.
  • A. Gogna, La Valle Gesso, Tamari Editori, Bologna 1975.
  • A. Gogna, G.Pastine, Zona del Préfouns, Alpi Marittime, Tamari Editori, Bologna 1974.
  • Michel Dufranc, Massif de l’Argentera, CAF Alpes-Maritimes, Nice 1970.

Cartographie

  • Fraternali editore, carta 1:25.000, n.15 Valle Gesso Parco Naturale delle Alpi Marittime.
  • Blu edizioni, carta 1:25.000, n.1 Parco Naturale Alpi Marittime.
  • Alpi senza Frontiere (IGN, IGM, CAI, CAF), carta 1:25.000, n.5 Mercantour – Valle Gesso.
  • IGN, carte topographique 1:25.000, n.3741OT Vallée de la Vesubie / Pn du Mercantour
  • IGC, carta 1:25.000, n.113 Parco Naturale Alpi Marittime, Entracque, Valdieri, Mercantour, Gelas.
  • IGC, carta 1:50.000, n.8 Alpi Marittime e Liguri.
  • Didier et Richard, carte 1:50.000, Haut Pays Nicois.

 



atl cuneese   aree protette alpi marittime